La livraison par les airs de Google

La livraison de colis s’effectuait auparavant par camion, par bateau… Après les premiers essais concluants en Australie, on sait désormais qu’il sera bientôt possible de se faire livrer par drone. Avec ça, Google espère mettre son nouveau service sur le marché d’ici 2 ans.

 

Google drones : livraison par les airs

 

Project Wing, un nouveau concurrent pour Amazon

Amazon s’est déjà intéressé de près à cette question avec son projet PrimerAir. C’est désormais le géant Google qui se lance dans la livraison par drone. Alors que le premier désirait se concentrer sur les grandes zones urbaines, le second a préféré se tourner vers une cible plus reculée. Ainsi lors des essais de son Project Wing, Google s’est rendu dans le Queensland en Australie. Le but était de livrer à deux fermiers des bonbons, des médicaments, de l’eau, et de la nourriture pour chien.

De cette façon, le géant américain de l’internet se distingue de son nouveau concurrent.Les drones de Google mesurent 1,5 mètre et possèdent quatre hélices pour un poids de 8,5 kg. Chaque appareil peut transporter 1.5 kg de marchandise.  Rappelons que le drone d’Amazon pouvait transporter prés de 2.5 kg, et que son but était d’assurer une livraison en moins de 30 minutes après la commande.

 

Plus loin que l’usage commercial ? Une livraison par les airs vous dîtes ?

Bien que l’on comprenne le potentiel commercial à l’ouverture d’un tel marché de la livraison, Google avance que son drone permettra surtout d’apporter une assistance de taille aux populations reculées ou victimes de catastrophes. Dans la mesure où les axes routiers seraient impraticables, les drones du projet Wing pourront  livrer aux victimes des médicaments, des vivres, et du matériel de première nécessité.

 

 

Maude OLOHOU, Mathilde BONNEAU

 

Sources :

Les commentaires sont fermŽs !

« »