Uber, fin de la course !

En moins de trois ans l’équilibre impossible du marché a fait basculer l’intérêt d’Uber de très positif à négatif. Uber et l’argent d’Uber, qui en veut ?

Google atomise Uber

Les spécialistes estiment qu’il faudra attendre 2025 pour que les voitures sans chauffeur puissent être autorisées à circuler sur toutes les routes. Afin de trouver un meilleur système de rémunération, Uber s’est donc lancé dans la course à la voiture autonome (voiture sans conducteur). Et cherche à développer son  propre système de cartographie pour concurrencer Google Maps. Mais on est tous d’accord pour dire que le système de carte de Google est largement plus développé qu’Uber !

La concurrence entre Uber et Google est de plus en plus forte. En effet, les voitures autonomes, c’est un projet porté depuis des années par Google. Google a donc décidé de mettre à mal Uber en proposant  marcher sur les platebandes d’Uber avec des prix au km un prix au km défiant toute concurrence (54 cents contre 1,15$). Google au dessus de tout encore une fois ?

La voiture autonome, c’est peut-être la seule chance de survivre pour Uber. Les pertes d’argent de l’entreprise pourraient la mener à sa fermeture. Sauf si les investisseurs souhaitent prendre des risques en ré injectant régulièrement d’importantes sommes d’argent (seraient-ils fous ?). Rendez-vous dans 3 ans, afin d’en juger le développement de la flotte de voitures autonomes de la marque !

Uber menacé par ses chauffeurs

Peut-on parler du respect du droit du travail ? C’est un sujet qui fâche auprès de nombreux chauffeurs. Ils ont dénoncé le fait de ne pas toucher de salaire minimum, et de ne pas bénéficier de congés payés. Uber juge peut être que leurs chauffeurs ne méritent pas les mêmes droit que d’autres travailleurs… La question se pose ! Attention Uber, un possible coup dur pour ta start up !

Uber doit payer : Ils ont a acceptés de payer 84 millions de dollars et 16 autres millions sur option, pour éviter que la justice ne qualifie ses chauffeurs VTC de « salariés ». Alors qu’ils sont officiellement des « travailleurs indépendants » sans protection sociale.

Les pays voisins sont eux aussi concernés !  En angleterre, la justice britannique a ENFIN tranché ce 28 octobre 2016 le salarié du géant de la voiture de tourisme avec chauffeur (VTC) est bien un salarié comme les autres et à les mêmes droit. Ce n’est pas trop tôt ! Face à des chauffeurs indépendant de plus en plus mécontent il y a fort à parier que l’avenir d’Uber soit compromis. Et oui, profitez des derniers trajets proposés par Uber car la start up va bientôt mettre la clef sous la porte.

Et ce n’est pas tout ! Un peu d’ironie maintenant : les chauffeurs eux même participent à la mort future de leur métier. Depuis 1 an et demi, Uber collecte les données des routes sur lesquelles circulent ses chauffeurs. Ces données ont servi à développer la voiture autonome. Mais heureusement, la société américaine a mis en place un compte épargne retraite pour ses conducteurs, On devrait l’ai remercié !

La revanche des taxis

Le succès d’Uber est aussi indéniable que les conflits qu’il rencontre avec les taxis.

E-cab, ce nom est celui de la revanche des taxis sur Uber. Elle permet de commander directement par internet un taxis. « Les utilisateurs n’ont plus besoin de s’y prendre à l’avance et en plus ils peuvent suivre le trajet du véhicule sur leur smartphone. La question peut alors se poser, quel est l’intérêt de commander un Uber plutôt qu’un taxis ? En sachant que les prix sont de plus en plus similaire.

La menace des taxis envers Uber est également physique.

En effet, les altercations entre conducteurs Uber et de taxis se multiplient : simple guet-apens, voiture parfois vandalisées, voire conducteurs agressés. Le procédé est presque toujours le même : un groupe d’une dizaine de taxis se regroupe, commande un Uber sur l’application et s’attaque à sa voiture et/ou au chauffeur à son arrivée. Aussi, de nombreuses insultes fusent : “S’il y a des prétendants à Uber, regardez bien ce qui vous attend”, “Tu peux le dire à ton patron on va tous vous niquer. On va vous piéger, comme des rats”…

Les chauffeurs ne sont pas les seuls touchés. En effet, des agressions ont déjà été recensé directement contre les clients d’uber. Vous aimeriez vous aussi qu’on porte atteinte à votre intégrité physique pour la simple raison que vous êtes un client Uber  ? Un conseil ? Prenez un bon vieux taxi traditionnel.

Les commentaires sont fermŽs !

« »