Aurélie Guinot Durand, chargée de communication digitale pour Camif.fr

L’histoire d’une ancienne Masertic, aujourd’hui chargée de communication digitale au sein de la Camif, située à Niort (79). Nous avons interrogé Aurélie Guinot Durand.

  • Quel a été ton parcours scolaire avant d’arriver en MASERTIC ?

J’ai un parcours assez atypique. Après avoir fait une classe préparatoire économique et commerciale, j’ai intégré l’école de commerce de La Rochelle en parcours anglophone puis en alternance.

J’ai ensuite travaillé pendant 4 ans et un beau jour j’ai décidé de reprendre le chemin de l’école pour me spécialiser dans le web marketing. J’ai donc intégré la LP Masertic en 2016 dans le cadre de cette reprise d’études !

  • Pourquoi as-tu décidé de venir en MASERTIC ?

C’est une formation qui répondait à tous les critères que je cherchais : courte mais intense, avec des cas concrets ! Je cherchais à acquérir des compétences dans le web (conception de site, HTML, web marketing, social média…) et à maîtriser des logiciels de PAO.

  • Que retiens-tu de ton année en MASERTIC ?

Une super ambiance de travail ! C’était vraiment un rythme soutenu, très professionnalisant. Une équipe pédagogique au top et des camarades avec des niveaux élevés venant d’univers différents, ce qui est très riche humainement mais aussi dans le travail.

  • Une anecdote ?

Comme ça, je vois pas. Je me souviens des soucis d’impression des dossiers pour les études de cas… mon groupe avait toujours des problèmes !

  • Quelles sont les compétences que la licence t’a apporté et qui te servent dans la vie active?

Google Analytics, HTML, WordPress, Photoshop, Illustrator me sont très utiles ! Mais aussi une aisance à l’oral (grâce à tous les cas que nous présentons).
  • Aujourd’hui dans quel poste évolues-tu au sein de la CAMIF ?

Je suis actuellement en CDI en qualité de Brand Content and Community Manager (ou chargée de communication digitale et social média). Autrement dit je suis en charge de la rédaction de contenu pour le site camif.fr, le webzine, les newsletters et j’anime les réseaux sociaux.

  • Quelques conseils pour les actuels et futurs étudiants en MASERTIC ?

C’est dur mais c’est formateur, accrochez vous ! Il faut être solidaire, et s’appuyer sur les forces de chacun.
Masertiquement vôtre !