Gilles Wisniewski, chef de projet international

Gilles Wisniewski a fait partie de la promo Masertic 2008/2009, ça fait un petit moment déjà mais le souvenir est toujours aussi intense ! 

gilles wisniewski

– Ce que vous faites aujourd’hui ?

Je travaille comme chef de projet international pour Würth Modyf, filiale du Groupe Würth.

Würth Modyf conçoit et vend en ligne des vêtements professionnels et chaussures de sécurité dans 6 pays (davantage via la maison mère et d’autres canaux).

Je pilote les développements des sites e-commerces (sous Magento) et l’intégration de solutions telles que de la reco, du merchandising etc. Je m’assure également des évolutions d’architectures (serveurs, DB…) et du maintien des interfaces avec d’autres outils (PIM, ERP…). Le fait de travailler avec des profils divers et dans différents pays est très enrichissant !

– Racontez une petite anecdote arrivée lors de votre année MASERTIC

Il y tant de choses qui ne peuvent être écrites ici !

Mais au cours d’une soirée et après un passage chez moi, je me suis rendu compte (tardivement) que mes pinces à linges commençaient à être disséminées dans tous les bars où l’on passait, ou sur les gens que l’on croisait…La rumeur veut qu’aujourd’hui encore, on pourrait en trouver par endroits…

– Un petit mot/conseil aux futurs Maserticiens

Investissez-vous et investissez en vous !

D’abord investissez-vous : dans vos démarches pour décrocher un poste, vos stages, vos futurs emplois… soyez force de propositions et toujours à la recherche de solutions.

Ensuite investissez en vous : de vous-même, faites de la veille, menez des projets, suivez des formations ou obtenez des certifications. Equipez-vous pour vous démarquer !

– Comment avez-vous vécu votre année en MASERTIC?

Une très belle année, enrichissante et festive dans cette belle ville qu’est La Rochelle.

Entre Guignette (évidemment !), plage et Corrigans…

– Les outils indispensables selon vous dans les métiers du web  

De la curiosité : regardez ce qu’il se passe sur le marché et testez, quitte à vous planter. Montez un blog qui ne décollera pas, faites du netlinking qui cramera un domaine…

De la prise de recul : posez votre stratégie, fuyez les décisions prises sur un simple “je pense que”.

De l’humilité : vous ne pouvez pas être experts en tout et tout faire correctement.

Collaborez, déléguez, apprenez.