Florélia Renard, volontaire en service civique

Promotion 2016

florelia renard

1/ Que fais-tu Aujourd’hui ?

Depuis novembre, j’effectue un service civique au sein de l’université de Bordeaux, dont ma mission est « Dynamisation des lieux de vie étudiants et médiation associative ». Ce service civique me permet de mettre en pratique beaucoup de connaissances acquises durant mon année de Masertic. Par exemple, j’anime des ateliers pour les associations étudiantes afin de les aider à mieux communiquer via le web, je leur explique quel réseau social choisir, comment fonctionne le community management,  qu’est ce que le référencement naturel, google analytics, comment construire une bonne affiche et quels outils utiliser etc… Je dois également réfléchir et mettre en place des outils pour améliorer la communication auprès des étudiants et des associations au sein du campus. C’est une mission très enrichissante !

2/ Une petite anecdote durant ton année de maserticienne ? quelque chose à nous raconter?

On a passé vraiment plusieurs bons moments et je ne saurais lequel raconter !

Un moment marquant, la soirée de fin d’année où tout le monde s’est trouvé et retrouvé. A la fois profs, intervenants, actuels et anciens Maserticiens. C’était vraiment sympa, et on attend avec impatience cette année pour tous se revoir !

3/ Un petit conseil pour les actuels et futurs maserticiens ?

Tout d’abord profitez un maximum de cette courte année ! Ces 6 mois passent tellement vite… Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles. Et même si c’est un flux constant d’informations, que les projets s’enchaînent, on ne s’en rend pas forcément compte sur le moment, mais on en sort vraiment compétents !

4/ Comment as tu vécu cette année au sein de la licence ?

En résumé : c’était une de mes meilleures années en tant qu’étudiante, les cours étaient cool, les intervenants et les professeurs étaient très intéressants. J’ai fait de très belles rencontres et La Rochelle est une ville géniale ! Ca restera un précieux souvenir.

5/ Les outils indispensables pour évoluer dans les métiers du web marketing selon toi ?

Je ne vous l’apprends pas, le web est mouvant, fluctuant. Le plus important c’est de toujours se mettre « à la page », de se renseigner sur les nouveautés, de la veille, de la veille et encore de la veille ! Et pour ça, il faut rester curieux et aimer ça !