Mathilde, ancienne maserticienne, et fondatrice de l’agence content marketing Rhapsodie

Nous adorons découvrir ce que sont devenus les anciens Masertic. C’est toujours inspirant de voir les différents parcours de nos anciens étudiants, et celui-ci l’est tout particulièrement. En effet, Mathilde Grattepanche a, après avoir obtenu sa licence E-commerce et Marketing Numérique, crée son agence : Rhapsodie. Située à Brest, elle est spécialisée dans la rédaction web, un élément indispensable du marketing digital. Elle nous livre ainsi son ressenti sur la Licence MASERTIC, ce que cela lui a apporté, mais aussi comment monter sa micro-entreprise et les erreurs à ne pas faire ! 

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Mathilde Grattepanche, j’ai 23 ans et je vis à Brest, en Bretagne. J’ai fait partie de la promotion 2016-2017 de MASERTIC. J’ai monté mon agence de rédaction web, Rhapsodie, en juillet 2017, après avoir quitté la licence. 

Pourquoi as-tu intégré la licence MASERTIC ?

Après mon DUT information-communication option communication des organisations à Toulouse, j’ai souhaité me spécialiser dans le webmarketing. Après quelques recherches, la licence MASERTIC me semblait être la plus intéressante par rapport à mon projet professionnel : me spécialiser dans la rédaction web SEO. 

Qu’est-ce qui t’a plu dans cette licence ? 

Tout ! Même si le rythme de travail est intense, j’ai appris 95% de ce que je sais en communication et en webmarketing lors de cette année en MASERTIC. Les professeurs et intervenants sont compétents, il y a énormément de travaux pratiques avec de vraies entreprises, la méthodologie est utile et efficace et je l’utilise encore aujourd’hui avec mes clients. 

Qu’est-ce que tu as appris dans cette licence et qui t’a servi dans ta vie professionnelle ? 

Je me répète mais j’ai encore envie de dire TOUT. Surtout, l’efficacité : pour chaque projet client, je me base sur une méthodologie bien précise que j’ai appris en MASERTIC, notamment pour élaborer une ligne éditoriale (ce que je fais régulièrement). Cette organisation m’aide à être rigoureuse et rapide. Le fait de devoir rendre des études de cas en quelques jours pendant la licence m’a aussi appris à travailler rapidement, sans perdre en qualité. Mes clients en sont ravis aujourd’hui ! 

Tu as monté ta micro-entreprise, peux-tu nous la présenter ? 

L’agence Rhapsodie est une agence de content marketing, spécialisée dans la rédaction web SEO. Au quotidien, j’accompagne des professionnels de tous secteurs qui ont besoin d’élaborer une stratégie de contenu documentée et efficace. Je les aide également à la mettre en oeuvre en rédigeant des pages, des articles, des fiches produits et/ou en animant leurs réseaux sociaux. 

Pourrais-tu donner des conseils aux futurs micro-entrepreneurs ?

Mon conseil le plus important serait de ne pas tout lâcher du jour au lendemain pour monter sa micro-entreprise. Trouver des clients, se faire connaître, ça prend du temps. Il faut pouvoir manger autre chose que des pâtes ! Si vous êtes en poste, vous pouvez très facilement monter votre micro-entreprise à côté : lorsque ça aura suffisamment pris et que vous aurez quelques clients, vous pourrez démissionner ou négocier une rupture conventionnelle. Si vous montez votre micro-entreprise sans être salarié, n’hésitez pas à chercher un mi-temps en complément le temps que ça se lance. Pour ma part, j’ai effectué un service civique d’un an (24h/semaine) en ayant ma micro-entreprise pour être certaine d’avoir une paye. Depuis septembre 2018, je ne travaille plus que pour moi ! 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’avoir sa propre entreprise ?

Le plus gros avantage, c’est la liberté : la liberté de son temps, la liberté de choisir ses clients et ses partenaires, la liberté de ses actions, la liberté de faire ce qu’on aime… Si on est plus efficace en travaillant la nuit, ce n’est pas un problème lorsque l’on travaille chez soi ! 

L’inconvénient de cette liberté, c’est qu’il faut être capable se cadrer soi-même : ne pas regarder des séries toute la journée au lieu de travailler, par exemple. On s’en rend vite compte : si on ne travaille pas, l’argent n’arrive pas par magie. Il faut donc être exigeant et se « forcer » à respecter des horaires, à faire des tâches que l’on n’aime pas forcément (comptabilité, prospection…). C’est pour cela que l’entrepreneuriat ne peut pas convenir à tout le monde ! 

Quels sont tes futurs projets avec Rhapsodie ?   

Pour l’instant, continuer de travailler avec les clients que j’ai et surtout, continuer de me dire « j’ai adoré travailler sur ce projet ». A terme, j’aimerais proposer à mes clients une offre de content marketing globale, qui comprendrait non seulement la rédaction web et le social media management, mais également la création de vidéos, de podcasts, du marketing d’influence… mais je ne peux pas tout faire toute seule ! 

Un grand merci de m’avoir sollicitée pour cette interview, c’était un plaisir ! 

Bonne continuation à la promo MASERTIC actuelle ! 

On espère que ce parcours vous aura autant inspiré que nous et aidera ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. Surtout, nous souhaitons une belle et grande réussite à Mathilde, et la remercions pour cette interview. 🙂

Pour suivre toute son actualité :