Masertic news

Mathilde, ancienne maserticienne, et fondatrice de l’agence content marketing Rhapsodie

Nous adorons découvrir ce que sont devenus les anciens Masertic. C’est toujours inspirant de voir les différents parcours de nos anciens étudiants, et celui-ci l’est tout particulièrement. En effet, Mathilde Grattepanche a, après avoir obtenu sa licence E-commerce et Marketing Numérique, crée son agence : Rhapsodie. Située à Brest, elle est spécialisée dans la rédaction web, un élément indispensable du marketing digital. Elle nous livre ainsi son ressenti sur la Licence MASERTIC, ce que cela lui a apporté, mais aussi comment monter sa micro-entreprise et les erreurs à ne pas faire ! 

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Mathilde Grattepanche, j’ai 23 ans et je vis à Brest, en Bretagne. J’ai fait partie de la promotion 2016-2017 de MASERTIC. J’ai monté mon agence de rédaction web, Rhapsodie, en juillet 2017, après avoir quitté la licence. 

Pourquoi as-tu intégré la licence MASERTIC ?

Après mon DUT information-communication option communication des organisations à Toulouse, j’ai souhaité me spécialiser dans le webmarketing. Après quelques recherches, la licence MASERTIC me semblait être la plus intéressante par rapport à mon projet professionnel : me spécialiser dans la rédaction web SEO. 

Qu’est-ce qui t’a plu dans cette licence ? 

Tout ! Même si le rythme de travail est intense, j’ai appris 95% de ce que je sais en communication et en webmarketing lors de cette année en MASERTIC. Les professeurs et intervenants sont compétents, il y a énormément de travaux pratiques avec de vraies entreprises, la méthodologie est utile et efficace et je l’utilise encore aujourd’hui avec mes clients. 

Qu’est-ce que tu as appris dans cette licence et qui t’a servi dans ta vie professionnelle ? 

Je me répète mais j’ai encore envie de dire TOUT. Surtout, l’efficacité : pour chaque projet client, je me base sur une méthodologie bien précise que j’ai appris en MASERTIC, notamment pour élaborer une ligne éditoriale (ce que je fais régulièrement). Cette organisation m’aide à être rigoureuse et rapide. Le fait de devoir rendre des études de cas en quelques jours pendant la licence m’a aussi appris à travailler rapidement, sans perdre en qualité. Mes clients en sont ravis aujourd’hui ! 

Tu as monté ta micro-entreprise, peux-tu nous la présenter ? 

L’agence Rhapsodie est une agence de content marketing, spécialisée dans la rédaction web SEO. Au quotidien, j’accompagne des professionnels de tous secteurs qui ont besoin d’élaborer une stratégie de contenu documentée et efficace. Je les aide également à la mettre en oeuvre en rédigeant des pages, des articles, des fiches produits et/ou en animant leurs réseaux sociaux. 

Pourrais-tu donner des conseils aux futurs micro-entrepreneurs ?

Mon conseil le plus important serait de ne pas tout lâcher du jour au lendemain pour monter sa micro-entreprise. Trouver des clients, se faire connaître, ça prend du temps. Il faut pouvoir manger autre chose que des pâtes ! Si vous êtes en poste, vous pouvez très facilement monter votre micro-entreprise à côté : lorsque ça aura suffisamment pris et que vous aurez quelques clients, vous pourrez démissionner ou négocier une rupture conventionnelle. Si vous montez votre micro-entreprise sans être salarié, n’hésitez pas à chercher un mi-temps en complément le temps que ça se lance. Pour ma part, j’ai effectué un service civique d’un an (24h/semaine) en ayant ma micro-entreprise pour être certaine d’avoir une paye. Depuis septembre 2018, je ne travaille plus que pour moi ! 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’avoir sa propre entreprise ?

Le plus gros avantage, c’est la liberté : la liberté de son temps, la liberté de choisir ses clients et ses partenaires, la liberté de ses actions, la liberté de faire ce qu’on aime… Si on est plus efficace en travaillant la nuit, ce n’est pas un problème lorsque l’on travaille chez soi ! 

L’inconvénient de cette liberté, c’est qu’il faut être capable se cadrer soi-même : ne pas regarder des séries toute la journée au lieu de travailler, par exemple. On s’en rend vite compte : si on ne travaille pas, l’argent n’arrive pas par magie. Il faut donc être exigeant et se « forcer » à respecter des horaires, à faire des tâches que l’on n’aime pas forcément (comptabilité, prospection…). C’est pour cela que l’entrepreneuriat ne peut pas convenir à tout le monde ! 

Quels sont tes futurs projets avec Rhapsodie ?   

Pour l’instant, continuer de travailler avec les clients que j’ai et surtout, continuer de me dire « j’ai adoré travailler sur ce projet ». A terme, j’aimerais proposer à mes clients une offre de content marketing globale, qui comprendrait non seulement la rédaction web et le social media management, mais également la création de vidéos, de podcasts, du marketing d’influence… mais je ne peux pas tout faire toute seule ! 

Un grand merci de m’avoir sollicitée pour cette interview, c’était un plaisir ! 

Bonne continuation à la promo MASERTIC actuelle ! 

On espère que ce parcours vous aura autant inspiré que nous et aidera ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. Surtout, nous souhaitons une belle et grande réussite à Mathilde, et la remercions pour cette interview. 🙂

Pour suivre toute son actualité :

Carole, Antoine et Cédric, parcours créateur de la licence MASERTIC

Vous connaissez le parcours rédacteur web, e-commerce, mais avez-vous déjà entendu parler du parcours créateur ?

Ce sont des étudiants, mais pas que ! En parallèle de la formation Masertic, ils exercent ou lancent leurs activités. Quand les autres étudiants partent en alternance dans leurs entreprises d’accueil, eux développent la leur, toujours accompagnés de l’équipe pédagogique de l’IUT de la Rochelle. 

À travers cette interview, ils vous présentent leurs parcours et vous expliquent l’apport de la licence dans leurs professions. Bon visionnage !

Shoppez les bijoux et maroquinerie de Carole, alias Tama CréationPlus d’informations sur son compte linkedin et instagram.

Bénéficiez d’un coaching personnalisé à domicile par Antoine, AG coaching. Découvrez son métier sur instagram.

Retrouvez très prochainement sur les réseaux sociaux et site e-commerce de Cédric, des produits alimentaires et cosmétiques à base de chanvre. Intrigués ? Rendez-vous sur son linkedin.

 

Le Blog du Modérateur sort son calendrier marketing 2020 !

Le calendrier marronnier : outil indispensable du community manager

En tant que Maserticien, nous savons à quel point l’organisation est essentielle. Pour élaborer une stratégie digitale digne de ce nom il faut organiser un planning, avec les meilleures idées ! Notre outil indispensable est bien sûr le calendrier des marronniers. Mais qu’est ce que c’est ? L’objectif de ce calendrier regroupe toutes les dates et événements importants de l’année. Dans le digital ils sont appelées « contenu froid ». C’est l’outil idéal pour un community manager en manque d’inspiration, et pas que ! Chaque année, de nouveaux événements s’ajoutent à cette liste non exhaustive, et c’est toujours un moyen de rendre attractif ses réseaux sociaux. Entre la journée de la Femme, Noël ou le Black Friday ce calendrier des marronniers est un outil de taille pour planifier au mieux les publications et interagir avec sa communauté.

Le nouveau calendrier social media 2020 de Swello et du Blog du Moderateur

Swello, associé au Blog du Modérateur, bible du Maserticien, sortent un nouveau calendrier social media 2020. Vous y retrouverez tous les futurs événements marquants de cette nouvelle année.

Mais ils ne sont pas les seul à en réaliser. Il y a le choix, et chacun pourra parmi cette liste ci-dessous, trouver le calendrier des marronniers qui lui correspond. En effet, selon l’entreprise, la cible ou les objectifs, les événements marronniers à utiliser seront totalement différents !

Pour plus d’inspirations…

Voici un best-of des calendriers marronniers qui ont plu aux maserticiens :

Une application spéciale calendrier marketing et social media

Les Maserticiens se doivent d’être au courant de l’actualité digitale et marketing. A l’affût des nouveautés, on vous partage aujourd’hui une application dédiée aux community manager. En parlant de son calendrier marronier, l‘agence Tiz a aussi sorti son application, du même nom. Celle-ci référence toutes les dates importantes de l’année. Chaque jour vous recevrez une notification vous indiquant les événements marquants du jour comme les soldes, le concert des Enfoirés ou encore le festival BD d’Angoulême. Cette large gamme d’événements vous permettra au jour le jour de trouver l’inspiration et publier sur vos réseaux sociaux. (Ci-contre, un screen de l’application pour le mois de janvier.)

Maintenant que vous connaissez toutes les dates importantes de 2020, vous n’avez plus d’excuses pour préparer vos publications et devenir un meilleur community manager.

Si vous voulez suivre toute l’actualité du digital rejoignez nous sur nos réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram, on vous partage toutes les nouveautés du web ainsi que l’actualité de nos étudiants !

Soirée remise des diplômes Masertic 2017/2018

Vendredi 8 février 2018, nous avons fêté les diplômés de Masertic (promo 2017-2018). Rétrospective sur une soirée qui a duré jusqu’au bout de la nuit.

Rendez-vous 19h dans l’amphi G pour débuter par un petit apéro dînatoire préparé par le Crous de Poitiers avec petits fours, mini burgers et vérines.
Ensuite, les Masertic (anciens et actuels) ont été invités à entrer dans l’amphi pour assister à la remise des diplômes. Avec un discours des anciens directeurs de la formation Mme Niel et Mr Dejean acclamés par la foule.

Chaque étudiant de l’année dernière a été appelé à venir chercher son diplôme et un chapeau de diplômé remis par leurs professeurs. Ils devaient ensuite énoncer une anecdote qui a marqué leur année.

L’équipe Com Masertic a distribué à chaque Masertic un papier avec la moitié d’un mot dessus, le but était de retrouver l’autre moitié pour trouver son parrain ou sa marraine de soirée. Ce jeu permet de faire connaissance entre anciens et nouveaux et rappeler le thème de la soirée.

Ces rencontres se sont poursuivies avec le buffet des desserts. Au menu chouquettes sucrées et au chocolat, gâteau au chocolat, etc.
Nous nous sommes retrouvés au White à la Rochelle pour une soirée de folie jusqu’au petit matin.

Merci à vous tous et à l’année prochaine !

Retour sur notre journée d’intégration 2019

L’année des maserticiens a commencé par une petite après-midi d’intégration suivie d’une soirée au restaurant tous ensemble !

Mais que s’est-il passé pendant cette journée ? Aucun maserticien ne se connaissait, cette après-midi était donc faite pour créer des liens et mélanger les différentes classes entre elles.

Le jeu de piste

L’après-midi a débuté par un jeu de piste dans La Rochelle pour faire découvrir la ville. Ce jeu a été concocté par les étudiants du DUT Techniques de Commercialisation dans le cadre de leur projet tuteuré. Tous les maserticiens étaient réunis sur le vieux port de la Rochelle et divisés en plusieurs équipes. Chaque team devait faire un parcours et se prendre en photo devant des lieux pour valider son étape. La team finissant la course en premier ramenait la coupe à l’IUT, et s’est même faite offrir une bouteille à “La Guignette”.

Mais attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et c’est à consommer avec modération.Promo 2019 MASERTIC

Moment de partage

Toutes les équipes se sont ensuite retrouvées au bar La Guignette pour partager un moment de convivialité et d’échanges. La promo, quasiment au complet, a pu partager un verre ensemble et apprendre à se connaître. 

La soirée s’est terminée au restaurant “L’épi de blé”, les élèves de TC avaient privatisé un restaurant pour que tous les maserticiens se retrouvent autour d’un bon repas. Tous les maserticiens se sont régalés avec des crêpes salées et sucrées. 

Les moins sérieux on terminé la soirée en boîte de nuit, pour les autres ils sont rentrés se coucher afin d’être en pleine forme le vendredi matin.

Secret Santa

Pour continuer à créer des liens et à mieux se connaître les Rédacteur Web Apprentis ont organisé un Secret Santa. Le but est de tirer au sort une personne, de ne rien lui dire et de lui offrir un cadeau. Pour s’offrir les cadeaux toute la classe s’est retrouvé “Chez Auguste” pour boire un verre tous ensemble et s’échanger les cadeaux.

REDAC WEB ALTERNANT

À bientôt pour nos futures aventures !

Adeline, voyageuse et blogueuse engagée.

Dans la licence MASERTIC, on retrouve plein de personnes avec des parcours atypiques prêtes à nous partager leurs expériences. Aujourd’hui, on échange avec Adeline passionnée de voyage et auteure du blog la Belette Rousse. Sur celui-ci, elle nous parle de ses aventures mais également d’éthique animale, de consommation responsables et de conseils aux voyageurs.

Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Adeline, j’ai 28 ans, je suis originaire de La Rochelle mais ça fait 10 ans que j’ai atterit en Rhône-Alpes. Dernièrement j’ai posé mes valises en Savoie, à la frontière italienne dans une petite ville de montagne ! Depuis le mois de septembre, j’ai laissé la Savoie derrière moi pour un retour aux sources et surtout pour faire ma LP.

Depuis mon départ de La Rochelle en 2008 j’ai eu beaucoup de vies : étudiante en droit, en psychologie, en soins animaliers… J’ai voyagé aussi sur différents continents et c’est d’ailleurs de ces voyages qu’est né le blog.

Quel est le but de ton blog ? Comment cette idée t’es venu ? 

L’idée d’ouvrir un blog m’est venue lorsque j’ai décidé de partir sur le continent africain en janvier 2015 pour plusieurs mois. J’étais en formation de soins animalier à l’époque, pour être soigneur dans les parcs zoologiques, et je voulais être une actrice de la conservation des espèces. Malgré les efforts mis en place par les parcs animaliers pour sensibiliser les visiteurs à l’avenir des espèces qu’ils voient pendant leur journée à déambuler aux zoos, il ne faut pas oublier que c’est un “loisir” et que les gens le voient comme tel. Du coup, très peu de visiteurs ressortent en ayant eu un déclic vis à vis de l’avenir de ces espèces. C’est pourquoi j’étais souvent frustrée de voir que, quand je faisais de la sensibilisation, les gens étaient plus là pour s’amuser de ce petit saïmiri qui galope sur une branche plutôt que de vraiment écouter les périls que vit l’espèce en milieu naturel.

J’ai donc voulu partir pour voir comment se mettait en place la conservation des espèces en milieu naturel et en parallèle de récits de voyage, j’ai choisi d’informer et de sensibiliser sur l’avenir de la biodiversité et l’impact de nos vies sur la planète et ses habitants, humains et non humains.

Qu’est ce que tu recherches en effectuant la licence MASERTIC ?

A travers mon blog je suis rentrée en plein coeur du domaine de la communication numérique, j’ai appris à me servir de CMS, à me familiariser avec le SEO, à prendre en main des réseaux sociaux auxquels je n’avais jamais touchés, à faire de la photo et à toucher à un tas de logiciels que je ne connaissais pas. J’ai énormément appris en 3 ans de blogging mais je n’ai appris que ce dont j’avais besoin. L’idée en intégrant la LP MASERTIC était donc de pouvoir découvrir ce que je ne connaissais pas encore, pour avoir une sorte de légitimité dans le domaine autrement qu’à travers mon blog.

Pourquoi le nom « Belette rousse » ? Une histoire derrière ce nom ?

Alors, il faut savoir que le blog a changé 3 fois de nom, Belette Rousse étant le plus récent ! Choisir un nom de site est vraiment un challenge, ce n’est pas un mythe ! Selon moi il faut qu’il reflète à la fois le contenu, la ligne éditoriale, et la personne qui est derrière son écran à gérer tout ça. 

Belette Rousse a bien une histoire, toute bête en fait puisqu’il s’agit du surnom d’un de mes chats ! Au delà de ça ce nom reflète beaucoup de choses : la belette est très symbolique. En effet, les mustélidés sont très dépréciés dans notre pays et certaines espèces sont attaquées et en danger d’extinction à force d’acharnement. Par ce symbole de la belette, j’arrive à réunir le côté protection des espèces, ma passion pour les animaux et en même temps c’est un animal qu’on retrouve sur presque toute la planète. Bref, ça représente bien le côté voyage !

D’ailleurs, combien de pays as-tu visité ?

Pour le moment 23, la plupart en Europe et en Afrique de l’Est, un peu en Asie et en Amérique du Nord aussi ! 

Quand tu vas à l’étranger, qu’est ce qui ressort sur les Français en général ? De quoi te parlent-ils ?

La plupart du temps c’est notre niveau d’anglais qui est pointé du doigt ! J’ai été amené à beaucoup parler anglais lorsque j’étais en Afrique de l’Est. A force de pratiquer, mon accent français n’est plus très prononcé. D’ailleurs, c’est toujours assez drôle de voir mes interlocuteurs essayer de deviner d’où je viens.  

Comment choisis-tu le prochain endroit que tu vas visiter ?

Ca dépend des envies ! J’ai décidé de m’astreindre à un voyage en avion par an ce qui réduit considérablement la liste. Le fait qu’on voyage à vélo avec mon conjoint nous permet de visiter beaucoup de pays tout en se déplaçant de manière écologique. Pour l’été prochain on hésite encore : Philippines, Indonésie ou peut-être des pays comme la Jordanie, l’Ouzbékistan. Les pays de l’Europe de l’Est nous tentent aussi beaucoup ! Bref, c’est toujours très compliqué de choisir !

Et l’avenir ?

A l’issue de la LP, j’espère pouvoir trouver un emploi en Parc National ou Régional. Mon objectif est de gérer la communication autour de thèmes qui me tiennent à coeur. Militer à son niveau peut se faire par beaucoup de manières différentes. C’est pourquoi, je tiens aussi à ce que ça passe par ma vie professionnelle.

Clic Emotion, un autre projet en quelques clics

Nous nous retrouvons pour vous présenter un nouveau projet tuteuré d’un groupe d’alternants. Les maserticiens sont chargés de répondre aux nouveaux besoins de la starup Clic Emotion spécialisée dans la vente de robotselfies. Il s’agit dans la meme startup à l’origine du projet de Léonie, Charlotte et Laeticia, en revanche, les besoins sont différents !

projet

Présentez-vous ainsi que votre projet :

« Nous sommes la Maser’clic » indique Léopoldine. Ce groupe est composé de 5 étudiants : Rémi, Clémentine, Luc, Maxence et Léopoldine.
Leur projet : développer la notoriété de l’entreprise Clic Emotion. Une société française qui vend des robotselfies. Cela grâce à une nouvelle segmentation ciblée : les jeunes !

« Nous nous sommes posés une question principale :
« Qui utilise le plus les selfies ? » – « Les jeunes ! »
« Et où sont-ils présents en masse ? » – « Dans les bars ! » » selon Clémentine

Ils proposent donc d’installer des machines à selfies dans les bars, pour que les utilisateurs puissent repartir avec un petit souvenir de leur soirée sur papier glacé.

Quelles sont vos missions ?

Il a fallu tout construire ! L’équipe Maser’Clic doit donc :

  • Trouver une idée innovante
  • Travailler sur l’analyse stratégique
  • Développer toute la stratégie commerciale et de communication
  • Prévoir tout le planning
  • Mettre en place un plan d’action
  • Faire beaucoup de pauses café
  • Synthétiser le budget
  • Créer des sondages
  • Produire des comptes-rendus de chaque étape
  • Imaginer des diaporamas
  • Faire des visuels

Quel est votre objectif principal ?

« Remporter le grand prix du challenge Agorize ! » indique Luc
Plus sérieusement, ils veulent présenter une idée innovante et originale qui plaît à cette entreprise en développement. Il y avait un double avantage : proposer des solutions réalistes, tout en apprenant comment travailler en équipe et monter un projet de A à Z. Objectif atteint !

Quels sont les avantages de votre projet ?

Un triple avantage à ce projet :
Pour les utilisateurs peuvent prendre des photos à tout moment et l’imprimer pour la conserver. Un souvenir sympa d’une soirée entre amis !
Pour les propriétaires de bar : le coût des photos (2€), permet de faire une marge et d’avoir un revenu supplémentaire. Cela permet de se démarquer de la concurrence.
Pour l’entreprise Clic’émotion : une nouvelle cible, de nouveaux clients, et un fort gain de notoriété car le nom de l’entreprise s’affiche sur toutes les photos imprimées et partagées !

Votre projet en 3 mots :

L’ENR pour une dose d’énergie en musique


Nous nous retrouvons pour vous présenter un nouveau projet tuteuré d’un groupe e-commerçants composé de Louise, Alan, Tomas et Lucas. A travers ce projet tourné vers la musique, les maserticiens sont en charge d’améliorer la visibilité du groupe à travers le web.

musique


Présentez-vous ainsi que votre projet ?

L’ENR (Ensemble National de Reggae) est un groupe de 9 musiciens proposant des reprises des plus grands standards Reggae. Ils effectuent aussi bien des concerts sur scènes que dans les rues. Par conséquent, ils se définissent comme le premier groupe de reggae “qui marche”, dans le sens où le groupe se produit sur scène et en déambulatoire en tirant leur sonorisation dans un chariot géré par un ingénieur du son.

Ils effectuent une tournée chaque année dans les plus grands festivals de reggae tels que le Dub Camp Festival, le No Logo ou encore le Reggae Sun Ska et assoient ainsi leur notoriété en faisant la première partie d’artiste reggae les plus reconnus comme Danakil, Naâman, Alpha Blondy, etc.

Cependant, contrairement à ces derniers, l’ENR ne dispose pas de son propre site web, ce qui le pénalise afin de se faire connaître afin de trouver de nouvelles dates de concert. C’est là que nous intervenons.

Quelles sont vos missions ?

Notre projet repose sur 3 missions principales :

  • la création d’un site web e-commerce présentant le groupe et proposant l’achat de cd et de t-shirt,
  • la mise en place d’un SEO efficace,
  • la proposition de tutoriels wordpress afin de maintenir le site à jour.

Quel est objectif principal ?

Créer un univers graphique web et développer leur notoriété sur le net, la toile, le réseau, l’internet, comme disent les djeun’s.

Quels sont les avantages de votre projet ?

Notre projet nous offre la possibilité de travailler avec une équipe de musiciens professionnels passionnée, dans un contexte décontracté et agréable. Ainsi, la communication dans le projet est grandement facilitée grâce à une relation hiérarchique souple. De ce fait, le projet progresse à un bon rythme.

Votre projet en 3 mots :

ENSEMBLE NATIONAL de REGGAE !

Essentielle : une affaire de proxi-amitié 

Nous nous retrouvons cette semaine pour un nouvel article de la rubrique « Dans la peau d’un maserticien ». Aujourd’hui, nous vous présentons un groupe de rédacteur web en charge de la communication de l’agence Essentielle : une jeune entreprise rochelaise.

agence

Présentez vous ainsi que votre projet ? 

Ce projet se compose de 5 étudiants en MASERTIC -parcours rédacteur web- qui venant d’horizons différents (DUT TC, BTS Communication, Langues…). Le projet porte sur l’agence Essentielle, une jeune entreprise d’aide à la personne (ménage, garde d’enfants…). Cette entreprise « 100% rochelaise » a ouvert ses portes en janvier 2018. « Pour apporter de la notoriété et de la visibilité à cette jeune agence, nous sommes en charge de toute la communication digitale.

Quels sont les objectifs de votre projet ? 

Nos principaux objectifs sont d’optimiser le site internet de l’entreprise, aussi bien au niveau de contenu (titres, pages) que du design (images, menus, logos…). Nous sommes également complètement en charge du compte Facebook d’Essentielle, sur lequel nous postons à un rythme moyen de 2 fois par semaine. Des vidéos promotionnelles sont aussi prévues (1 de présentation de l’entreprise, 1 pour chaque prestation de l’entreprise).

Quels sont les avantages de votre projet ?

Les avantages de ce projet sont de :

  • mettre en avant une entreprise rochelaise locale,
  • d’exercer le rôle de Community Manager,
  • d’avoir des missions diverses et complémentaires.

Vous l’aurez compris, ce projet est très formateur ce qui est dû à la création de A à Z de l’entreprise.

Décrivez votre projet en 3 mots 

agence agence agence

Développer la communication de la startup Clic Emotion

 Nous nous retrouvons cette semaine pour un nouvel article « Dans la peau d’un maserticien » spécial startup. En effet, nous vous présentons aujourd’hui un groupe de e-commerçantes en alternance qui s’occupe de la communication événementielle de Clic Emotion. 

startup

Présentez vous ainsi que votre projet 

L’équipe est composée d’Elonie, Laeticia et Charlotte, élèves en alternance à Masertic. Dans le cadre de notre formation, elles doivent proposer une solution pour améliorer la communication et favoriser la visibilité de l’entreprise Clic Emotion. C’est une startup créée en 2014 par l’association de Bruno RIPOLL et Michel DUCOS visant le monde de la photographie événementielle. Elle est localisée à Canohes près de Perpignan.  « En effet, la la startup fabrique et commercialise des bornes à selfie » d’après Elonie, membre du projet.

Quels sont les objectifs de votre projet ?

« Il y’a un manque de visibilité de la startup auprès des entreprises, nous nous sommes donc posé la question « Comment améliorer la visibilité auprès d’une clientèle bien particulière ?  » selon Charlotte, membre du projet.

L’objectif principal étant de communiquer avec les bornes  selfie sur un événement de type team building/escape game. Le principe de l’événement va être de fédérer des équipes (entreprises) dans le cadre d’un team Building sous forme d’un escape game. Il se déroulerait sur une demi-journée ou une journée avec une pause gourmande ou déjeuner. Durant l’activité, il y aura la possibilité de se prendre en photo grâce à une borne à selfie « Clic Emotion » afin de permettre aux employés d’en retirer un souvenir et de se prendre en photo au moment opportun lors des énigmes. Puis à la fin de la journée, nous allons proposer un jeu concours du type « la photo la plus drôle » prise dans la boite à selfie, avec comme récompense des goodies à l’effigie de Clic Emotion et notre entreprise partenaire.

Quels sont les avantages de votre projet ?

« L’avantage de ce projet c’est qu’il permettrait de faire connaître Clic Emotion auprès des entreprises et des compagnies de team building et d’élargir l’image de marque » d’après Laetitia, membre du projet.

Décrivez votre projet en 3 mots

« Souriez, c’est filmé »